Les expéditions

Ces dernières années, on assiste à une floraison d’expéditions océanographiques sortant du cadre des campagnes classiques initiées par les organismes de recherche. Souvent ce sont des projets à l’initiative d’un homme ou d’une femme, d’un ou une passionné(e) du monde marin, qui tel Cousteau souhaite relever le grand défi de protéger l’océan, en s’appuyant sur la célèbre maxime du dénommé ci-dessus, on ne protège que ce que l’on aime et l’on aime que ce que l’on connaît. Ces explorateurs du XXIe siècle s’affranchissent des codes pour offrir à différents publics une expérience inédite, sur des bateaux construits, modifiés, affrétés pour l’occasion,, vers des endroits peu visités ou difficilement accessibles…

Si vous souhiatez accompagner en direct ces explorateurs pour mieux s’informer ou sensibiliser vos publics, dont les élèves, découvrez  ci-dessous ces expéditions d’un nouveau genre.


Les expéditions Seaplastics

Créée en 2016, par 3 étudiants d’AgroParisTech, passionnés par la mer et la voile. Simon, Ernest et Aymeric ont mis à profit 6 mois de leur vie, et leur bagage scientifique, pour étudier et défendre la mer qui leur semblait si précieuse. Depuis, chaque année, 4 à 5 étudiants s’engagent à leur tour sur leurs traces en capitalisant les rencontres et partenariats des années précédentes. Chaque expédition est l’occasion d’enrichir le réseau et de mener des actions scientifiques et de sensibilisation autour de la problématique des plastiques dans l’océan.

Les expéditions Tara

Depuis 20 ans, la Fondation Tara soutient une science de l’Océan innovante, en partenariat avec des laboratoires de recherche d’excellence pour étudier la biodiversité marine ainsi qu’observer et anticiper les impacts du changement climatique et des pollutions. Ses expéditions thématiques donnent suit eà des avancées scientifiques de reconnaissance internationale. Et grâce à son statut d’Observateur Spécial à l’ONU, la Fondation Tara Océan participe activement aux décisions importantes pour l’Océan.

Les expéditions Plastic Odyssey

A travers des expéditions organisées par deux anciens élèves de l’Ecole nationale supérieure maritime (ENSM) Plastic Odyssey propose des solutions pour transformer les déchets plastiques en ressources secondaires et en allant à la rencontre des populations plus ou moins isolées à travers le monde.

Les expéditions MED

Depuis 2009, Expéditions MED fait, chaque année, un état des lieux sur la pollution plastique en Méditerranée afin de capitaliser des données. Au fil des ans, les protocoles sont adaptés pour mieux échantillonner notamment les microplastiques et donner des tendances face à cette pollution à la merci des courants marins. En 2024, Expédition MED lance une collaboration avec les pays du sud de la Méditerranée pour harmoniser les protocoles et mutualiser le matériel nécessaire aux prélèvements. Les campagnes d’Expéditions Med participent à améliorer la connaissance et à l’élaboration de publications scientifiques. Les données récoltées sont régulièrement partagées avec différents publics dont les décideurs et politiques et promeut des alternatives pour réduire cette pollution en amont.

Les expéditions 7e continent

La première expédition française à la recherche du continent de plastique a été initié par Patrick Deixonne en 2010. Son objectif de départ qui était de témoigner ce ce qui se passait en mer s’est transformé en programmes de recherche autour d’une équipe de scientifique qui produit en 12 expéditions, 14 publications en première mondiale. Aujourd’hui, les études se portent sur les perturbateurs endocriniens présents dans les plastiques qui se dispersent en mer. Chaque année, l’équipe organise des tournées de sensibilisation et font des retours d’expériences vers le grand public et les scolaires. 

Les expéditions Race for Water

Les expéditions Race for Water se font sur des bateaux qui génèrent peu d’impacts sur l’océan. Dès sa première expédition en 2015, à bord d’un catamaran de course, le sujet s’est orienté vers la pollution plastique présente partout dans l’océan et difficile à identifier. Puis de 2017 à 2020, une nouvelle expédition , à bord d’un navire révolutionnaire, véritable démonstrateur de la transition énergétique, grâce à son système de propulsion mixte solaire-hydrogène-kite, a permis de parcourir les mers du globes en toute autonomie énergétique et sans émission pendant plus de 3 ans. En 2024, l’équipage reprendra la mer à bord d’un nouveau catamaran révolutionnaire, zéro émission, le MODX 70, avec un programme autour du changement climatiques.